AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Putain mais.. C'est pas ici quand même?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jeune
avatar

Arrivée : 28/06/2015
Interventions : 26
Attirance : Peu importe
Situation : Seule, mais ça va très bien.
Score : 50

DÉTENUE :
Tente: 1
Conseiller: Jenna Larsen
Délit(s): violence

MessageSujet: Putain mais.. C'est pas ici quand même?   Mar 30 Juin - 12:30

Thalie n'avait jamais été du matin. Ah ça non. Elle s'y était faite à cause de l'école, mais ça n'avait jamais été sa tasse de thé. A vrai dire, elle n'était jamais vraiment réveillée avant une heure de l'après midi. Après le repas. Et d'ailleurs, la rumeur s'était lentement répandue, presque plus moqueuse que méchante, que si elle était aussi désagréable c'était surtout parce qu'elle était mal réveillée.

Mais ce n'était pas ce qui occupait ses esprits le plus en ce moment. Non, ce à quoi elle pensait en croisant les bras dans la voiture c'était "Pourquoi est ce que mon abruti de frère il est heureux lui?". Bon, un narrateur omniscient savait, lui, que la vie de son frère était loin d'être rose. Le "pauvre" était sur le point de perdre quelques dents après un délai non respecté. Elle jeta un regard par la fenêtre. Un large portail se dessinait à l'horizon. On pouvait y voir briller des caméras au soleil. Elle haussa un sourcil, tout autant que le ton.

"Hé, C'est pas là bas qu'on va au moins?"
"..."
"T'es parfait en prélude. Aussi sympathique que la porte."

Et elle fut déposée sans ménagements. On posa ses sacs sur le sol. Sans sympathie, mais sans irrespect. On ne pouvait pas leur enlever ça. Elle ne prit pas plus la peine de lui dire au-revoir qu'il avait pris celle de lui répondre. Elle prit le temps d'analyser la situation.

"Bon...Chouette...Ca n'aurait pas pu être pire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
avatar

Arrivée : 22/06/2015
Interventions : 286
Autre Compte : non.
Âge : 19
Attirance : bisexuelle.
Situation : célibataire.
Score : 140

DÉTENUE :
Tente: 1
Conseiller: Jenna Larsen
Délit(s): drogue, deal

MessageSujet: Re: Putain mais.. C'est pas ici quand même?   Mar 30 Juin - 16:59

Un jet d'eau froide auquel elle commençait tout juste à s'habituer vint rapidement tremper le corps nu d'Arizona. Elle se lava rapidement avec la savonnette qui lui avait été donnée, tentant de ne pas mouiller ses cheveux déjà propres. Les sandales de douche, qu'elle avait par miracle trouvées au fond de l'armoire voisinant son lit, la protégeaient des bêtes à l'espèce indéfinie grouillant autour de la bouche d'évacuation.
 
La jeune fille sortit en soupirant de la petite cabine, s'enroula dans une serviette de mauvaise qualité et se recoiffa rapidement avant de sortir des sanitaires pour rejoindre sa tente. Elle ne parvint pas à éviter le regard insistant de l'un des surveillants les plus pervers du Camp et soupira à nouveau en se dirigeant vers son lit fait au carré.
 
Haskins s'habilla en quelques gestes d'un soutien-gorge désespérément simple, d'une culotte de grand-mère et de l'uniforme kaki, obligatoire ici. Elle n'oublia pas de placer la carte indiquant son nom et le numéro correspondant aux délits qu'elle avait commis bien en évidence sur sa chemise, et s'en alla vers le plateau : apparemment, une nouvelle allait arriver d'un moment à l'autre.
 
Aria (c'était son surnom) ne fut pas déçue : une voiture venait de déposer quelqu'un et de repartir aussi vite qu'elle était venue. Elle s'approcha de la première clôture surmontée de barbelés pour mieux voir. Une petite blonde de corpulence normale semblait rouspéter devant le portail, qui constituait la seconde clôture en se continuant par un large mur en briques de trois mètres de haut, saupoudré d'éclats de verre histoire de paraître encore plus sympathique vu de l'extérieur.
 
Un Surveillant arriva quelques secondes plus tard pour décimer la horde de curieuses qui se pressait contre le grillage et prendre en charge la future détenue. Cet endroit était qualifié de camp de redressement, mais il ressemblait en tous points à une prison américaine. À la seule différence qu'il enfermait des mineures.
 
La nouvelle recrue serait d'abord conduite au bureau des entrées, afin de recevoir les objets qui seraient nécessaires à sa vie ici, et surtout afin d'être séparée de tout ce qu'elle avait apporté avec elle. Elle subirait ensuite une visite médicale, permettant autant de s'assurer de sa bonne santé que de vérifier qu'elle ne dissimulait rien sous sa langue ou ailleurs. Et enfin, elle franchirait la première clôture et serait conduite jusqu'à la tente qui lui avait été assignée, où elle ferait connaissance avec ses colocataires.
 
Arizona était quasiment sûre qu'on l'associerait à la tente n°1, qui était également la sienne : un lit venait de se libérer. Un suicide. Ce genre de choses étaient assez fréquentes ici pour qu'on s'en remette assez rapidement. Les filles qui étaient enfermées dans cette enceinte n'était jamais sûres de savoir quand elles pourraient en ressortir.
La jolie brune, qui avait laissé ses cheveux boucler ce jour-là, décida donc d'attendre que celle qui semblait avoir un look assez extravagant soit conduite jusqu'à sa tente. Ce qui risquait de prendre un peu de temps, mais, de toutes façons, elle n'avait pas grand chose à faire d'ici le déjeuner.

_________________
« think you know me ? »

Arizona "Aria" Haskins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campdescartes.forumactif.org

Jeune
avatar

Arrivée : 28/06/2015
Interventions : 26
Attirance : Peu importe
Situation : Seule, mais ça va très bien.
Score : 50

DÉTENUE :
Tente: 1
Conseiller: Jenna Larsen
Délit(s): violence

MessageSujet: Re: Putain mais.. C'est pas ici quand même?   Jeu 2 Juil - 13:23

Quant elle avait eu la présence d'esprit de demander quel était le nom de la structure et qu'on lui avait répondu qu'il était question du "Camp Descartes", elle s'était imaginée un petit truc à l'américaine, le genre de truc classe qui donne envie. Et, à vrai dire, cette vague étendue vide et plate n'avait rien d'une brochure américaine. Ca ressemblait plus aux camps pour loosers ou pour Obèses. Mais bien qu'elle ne soit pas une gravure de mode, Thalie n'avait rien à envier aux autres à ce niveau là.
Nan, ça lui faisait plutôt penser à..Quelque chose qui avait été évoqué vaguement pendant une heure d'histoire qu'elle n'avait écouté qu'à moitié. Ca lui reviendrait.

Il n'y avait rien, et il ne semblait y avoir personne. L'idée de s'enfuir lui avait traversé l'esprit. Plusieurs fois. Effleuré puis franchement caressé. Tous ses muscles étaient bandés et sa volonté de s'en aller finit par être la plus forte. Elle allait esquisser un pas vers la droite, mais le souci était premièrement qu'autour il n'y avait absolument rien, et que de l'autre une caméra brillante semblait suivre chacun de ses mouvements avec insistance. Ne sachant pas si elle risquait d'être abattue à vue, elle préféra se rapprocher des barbelés.

Et ce qu'elle vit alors fit remonter le souvenir d'histoire à sa mémoire. Une grande brune qui n'était pas très épaisse dans un uniforme kaki avec une plaque épinglée au costume. Thalie, qui tenait son sac à dos d'une main, le balançant par dessus son épaule le lâcha, médusée. Mon dieu, c'est ça qu'ils entendaient par camp. Elle frémit. Mais..Je suis ni grosse ni...Injustice. Elle se figea sur place. D'autres filles l'avaient rejointe. Accentuant encore l'impression. Un homme plutôt grand et parfaitement austère en avait profité pour passer la porte barbelée.

"Mademoiselle Denson?"
"...Tout dépend qui la demande?"
"Vous ferez moins la maline d'ici deux ou trois jours. Suivez moi."
"C'était de L'auto-défense"
"C'est ce qu'elles ont toutes dit."

Elle ne dit plus rien. Comment on avait pu lui faire ça pour deux trois poings dans la gueule? C'était vraiment de l'auto-défense. La suite confirma ses angoisses. Un bureau avec un employé aussi agréable que la porte d'entrée, le super uniforme dans les bras , la plaque en métal élimé, le stéthoscope trop froid, la honte de se retrouver poignées d'amour au vent,le super uniforme qui frotte contre la peau. Elle en sortit plus choquée encore qu'en arrivant.

"Vous aurez la tente numéro un. La voici. Allez y poser vos nouveaux effets. Le repas sera dans une demie-heure."

Elle ne dit rien. Rien du tout. elle préférait attendre de savoir ce qui se passait, de qui  tenait le pouvoir, de ce qu'elle pourrait grappiller avant de se faire remarquer. Pas commode, mais pas stupide pour autant. Arrivée à neuf heures, sorties à 11h30. Décidément, ils avaient besoin d'en faire des tests. Elle ouvrit donc un pan de tente pour voir à quel point ça serait pourri. Elle ne fut pas déçue.

"Ah ouais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
avatar

Arrivée : 22/06/2015
Interventions : 286
Autre Compte : non.
Âge : 19
Attirance : bisexuelle.
Situation : célibataire.
Score : 140

DÉTENUE :
Tente: 1
Conseiller: Jenna Larsen
Délit(s): drogue, deal

MessageSujet: Re: Putain mais.. C'est pas ici quand même?   Jeu 2 Juil - 17:19

Alors que la nouvelle venue subissait les longues procédures de l'entrée au Camp, Arizona se remémora sa propre arrivée dans cet endroit. Elle n'était pas là depuis si longtemps que ça, mais avait tendance à s'habituer très vite aux nouveaux environnements dans lesquels elle devait vivre plus ou moins longtemps.
 
La jeune fille n'était pas tombée de si haut que la petite blonde. Avant d'être arrêtée, elle regardait justement une série américaine se déroulant dans une prison pour femmes. Elle savait donc qu'avec un peu de débrouillardise, on pouvait s'en tirer sans trop de séquelles. Il suffisait de connaître quelques techniques, que les "anciennes" apprenaient à chaque "nouvelle", si cette dernière voulait bien de leur aide.
 
Haskins se rappelait cependant d'avoir assez mal vécu l'enlèvement de ses objets personnels et la visite médicale. Elle s'était vraiment sentie mise à nu, incapable de faire quoi que ce soit pour y remédier et se protéger. Et puis finalement, lorsqu'on l'avait introduite dans l'enceinte du campement, elle avait pu voir que toutes les jeunes filles d'ici étaient dans la même galère, et n'hésitaient pas à s'entraider, bien que quelques tensions surviennent de temps en temps. Ne sachant pas quand elle sortirait, elle s'était faite une raison et avait accepté sa situation. À présent, elle agissait comme la plupart des autres jeunes : elle faisait avec.
 
Aria vu soudain sortie de ses pensées par la voix de l'un des Surveillants. Comme elle l'avait présumé, la nouvelle arrivée avait été affectée à sa tente. Elle sauta donc de son lit pour l'accueillir, et s'amusa de la réaction de celle qui s'introduit alors dans l'espace. Son ton en disait déjà assez long sur son caractère, mais n'était pas suffisant pour indiquer à la jolie brune comment aborder cette dernière. Elle tenta donc le coup en lançant un : « Salut ! J'espère que tu n'as pas été trop traumatisée par les procédures d'entrée, sinon, tu ne survivras pas au déjeuner ! » sur un ton voulu ironique.

_________________
« think you know me ? »

Arizona "Aria" Haskins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campdescartes.forumactif.org

Jeune
avatar

Arrivée : 28/06/2015
Interventions : 26
Attirance : Peu importe
Situation : Seule, mais ça va très bien.
Score : 50

DÉTENUE :
Tente: 1
Conseiller: Jenna Larsen
Délit(s): violence

MessageSujet: Re: Putain mais.. C'est pas ici quand même?   Ven 7 Aoû - 14:41

Elle ne s'attendait pas plus à cet examen approfondi qu'à la présence d'autres personnes. A vrai dire, en subissant tout ça, elle s'était imaginée qu'elle finirait enfermée dans une super cage de prison, toute seule. Peut être sous une camisole ou quelque chose dans le genre. Mais pas du tout, c'était plutôt l'armée qu'un Asile Psychiatrique.

Son sac était resté à terre dans l'entrée. Les mains appuyées sur les hanches, elle soupira de nouveau. Elle n'avait pas prévu ça du tout et ne comptait pas non plus se retrouver asservie. Enfin. Elle aurait tout le temps de penser à un moyen de s'échapper. Bien que ça semble déjà très amplement compromis.

Et ce n'est que là qu'elle se rendit compte qu'elle n'était pas seule. On ne l'est jamais vraiment. Les gens qui n'ont pas de compagnon de cellule finissent par s'en inventer, un peu comme les enfants sans amis s'en inventent volontiers, avec de plus ou moins grandes oreilles. Elle haussa un sourcil. Elle ne sourit pas plus qu'elle ne prit la peine de réponse. En fait, elle se contenta d'un infime grognement qui ressemblait à un "Grrmm". Elle était contrariée, et rien n'en sortait jamais de bon. Elle garda le silence trois bonnes minutes. Rejoignit le lit qu'on lui avait assigné, s'assit dessus, se releva, se rassit. Et finalement regarda sa nouvelle colocataire.

"J'vais te dire, je suis déjà surprise qu'on ait droit aux petits déjeuners."


Et finalement elle lui adressa un sourire.

"T'as pas l'air trop mal conservée pour une survivante, tu viens d'arriver c'est ça?"
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
avatar

Arrivée : 22/06/2015
Interventions : 286
Autre Compte : non.
Âge : 19
Attirance : bisexuelle.
Situation : célibataire.
Score : 140

DÉTENUE :
Tente: 1
Conseiller: Jenna Larsen
Délit(s): drogue, deal

MessageSujet: Re: Putain mais.. C'est pas ici quand même?   Mar 11 Aoû - 16:57

La nouvelle arrivante semblait réellement un peu perdue. Elle ne devait pas du tout s'attendre à cela lorsqu'on lui avait annoncé qu'on l'envoyait quelque part. Les camps de redressement n'étaient effectivement pas si connus et répandus qu'Arizona pouvait le croire. Quelques articles de journaux, romans et films, et c'était tout. Les documents concernant ce genre d'établissement n'étaient pas nombreux.
 
Aria observa le petit manège de sa nouvelle colocataire sans dire un mot. Elle avait déjà eu affaire à ce genre de personne. Si elle pensait pouvoir passer à travers l'obligation de participer à l'entretien du Camp ou, encore mieux, s'en échapper d'une façon ou d'une autre, elle se voilait vraiment la face. Ici, tout le monde savait ce qui attendait ce genre de contestataire. Enfin bon, elle le découvrirait bien assez tôt, si elle tentait quoi que ce soit.
 
La jeune fille se retint de rire en percevant la réaction de celle qui venait d'entrer. Étrangement, ou pas d'ailleurs, elle lui faisait penser à un ours que l'on venait de réveiller en pleine hibernation. Le tableau était plutôt amusant. Elle reprit cependant son sérieux lorsque des yeux d'un bleu clair se posèrent sur elle et que l'inconnue daigna ouvrir sa bouche, assez maquillée au passage.
 
L'aînée des Haskins esquissa un petit sourire à l'entente de sa première phrase. « Ça ne m'étonne pas. » commenta-t-elle. Son sourire s'élargit ensuite, en réponse à celui de son interlocutrice, et elle continua : « Oui, je suis arrivée il y a quelques jours. Je ne pense pas qu'on puisse encore me qualifier de survivante du coup. » plaisanta-t-elle. Finalement, une fois bien réveillé, l'ours semblait plutôt enclin à la causette. C'était un bon point. Autant pour ce dernier que pour celles qu'il rencontrerait.

_________________
« think you know me ? »

Arizona "Aria" Haskins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campdescartes.forumactif.org

Jeune
avatar

Arrivée : 28/06/2015
Interventions : 26
Attirance : Peu importe
Situation : Seule, mais ça va très bien.
Score : 50

DÉTENUE :
Tente: 1
Conseiller: Jenna Larsen
Délit(s): violence

MessageSujet: Re: Putain mais.. C'est pas ici quand même?   Jeu 8 Oct - 11:35

Si elle avait su que ces bêtises l'auraient un jour amenée ici, elle se serait calmée bien avant. Elle était largement assez intelligente pour ça. Malheureusement elle n'avait pas percuté ce détail assez tôt. Elle s'en sortirait, elle plierait juste assez pour passer, mais pas trop, pour ne pas casser. Elle serait un roseau plutôt qu'un roc. Elle tenait à sa liberté, un peu plus qu'à sa fierté. Mais ca ne serait pas facile. Heureusement, elle n'avait besoin de personne, elle se débrouillait. Enfin, il y avait cette sensation -désagréable- de se retrouver dans un vieux film d'action/catastrophe.

Un soupir plus tard, elle jeta un regard à sa future compagne de tente. OUI. DE TENTE. Même pas de chambre. Pire ou comme à l'armée. Nouveau soupir. Pourquoi ils avaient ouvert des endroits comme ça. Si t'es enfermé par erreur, tu en sors tu poses des bombes ou tu tue des gens de sang froid. Au moins. Elle n'était pas si mauvaise, mais le réveil à la trompette et les lits trop durs ça te change un homme, alors une femme n'en parlons même pas.

 Bon. Au moins elle souriait. Deux hypothèses: Ce n'était pas assez terrible pour ôter l'envie de rire, ou alors elle se foutait tellement de sa trogne qu'elle outrepassait les sévices. Et dans ce cas là, elle devrait lui mettre sa main dans la figure, en toute amabilité bien entendu .Elle était gentille, mais au bord de la crise de nerfs. Fallait pas trop pousser mémé dans les orties. Elle serra les dents. Après tout, elle n'était pas agressive, et plutôt marrante. 


 "Bon...Quelques jours. Et tu souris encore, c'est bon signe pour nous non?"

Elle s'assit sur son lit. Enfin, lit. truc dur avec quatre pieds.

"Thalie, enchantée. Enfin, jusqu'à ce qu'on me file un numéro et une petite étoile, héhé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
avatar

Arrivée : 22/06/2015
Interventions : 286
Autre Compte : non.
Âge : 19
Attirance : bisexuelle.
Situation : célibataire.
Score : 140

DÉTENUE :
Tente: 1
Conseiller: Jenna Larsen
Délit(s): drogue, deal

MessageSujet: Re: Putain mais.. C'est pas ici quand même?   Dim 13 Déc - 13:13

Arizona pensait à peu près de la même façon que la nouvelle arrivée. Bien qu'elle aie toujours su que ses activités lui faisaient courir certains risques, elle n'avait jamais imaginé qu'elle pourrait finir dans un établissement tel que celui-ci. Elle avait cependant adopté la même stratégie que comptait utiliser Thalie. Se plier aux nouveaux ordres qui s'imposaient à elle, mais juste assez pour être jugée moins "dangereuse". Une fois sortie, elle se remettrait à ses affaires. Mais plus discrètement, cette fois-ci.
 
La petite brune se posait moins de questions que la jeune fille qui lui faisait face quant à l'existence de ce camp. Son but était de remettre sur le droit chemin les adolescentes un peu trop casse-cou pour leur âge. Cette organisation devait donc se révéler plutôt efficace pour cela. Restait à avoir assez de caractère pour qu'une fois sortie, le lavage de cerveau n'aie pas été trop destructeur.
 
La nouvelle compagne de tente d'Aria ne semblait vraiment pas commode, par moments. En même temps, qui serait de bonne humeur en arrivant dans un endroit pareil ? Haskins n'en menait pas large non-plus, lorsqu'elle était arrivée dans cette tente, ne connaissant personne et n'ayant pour bagage qu'un vieux sac de toile contenant quelques objets essentiels à son hygiène en ces lieux.
 
C'est donc avec compréhension et sans perdre son sourire, voulu rassurant et franc, qu'Arizona lui répondit : « Plutôt oui, je pense. Ce n'est pas si terrible que ça en a l'air, tout dépend de la façon dont tu vois les choses. » Elle rit ensuite à l'entente de la phrase de la nouvelle venue. « Arizona pour ma part, et pour le moment, je n'ai pas encore de numéro et encore moins d'étoile ! Et je ne pense pas que ça sera le cas. » ajouta-t-elle plus sérieusement avec un clin d’œil. 

_________________
« think you know me ? »

Arizona "Aria" Haskins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campdescartes.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Putain mais.. C'est pas ici quand même?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Putain mais.. C'est pas ici quand même?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG - Camp Descartes :: Le Camp :: Plateau-